Les Exam’s approchent et le stress monte ?

Il est temps de booster ta confiance en toi, et de faire le plein d’énergies avec des nuits réparatrices.

flyer-etudiant-sept-13

Les nuits te servent non seulement à te reposer, mais à assimiler tout ce que tu as appris dans la journée et à organiser tes idées pour demain. D’où l’importance de choyer tes nuits dès maintenant !

L’hypnose est un moyen très efficace pour mieux vivre ces périodes qui peuvent être fortes en émotions. Alors à toi de jouer, et d’utiliser davantage de ton potentiel !

L’auto-hypnose devrait être au programme scolaire. Très rapidement, tu obtiendras de bons résultats et tu seras maître de ton bien-être et de ta réussite.

PNL – Programmation Neuro-linguistique

Née suite à l’observation comportementale, la programmation neuro-linguistique (PNL) désigne tout un ensemble de techniques (dissociation, recadrage…) et de méthodes visant à favoriser le développement personnel de l’individu

La programmation neuro-linguistique s’intéresse à la façon dont les humains fonctionnent dans un environnement donné et ce, en fonction de leurs schémas comportementaux. A travers un ensemble de techniques et de méthodes, la PNL aide à changer la façon dont un individu perçoit son environnement. En effet, chaque individu possède une carte du monde qui lui est propre, et qui est modulée par ses croyances et ses conditionnements. Le but de la PNL est de modifier cette carte afin de permettre à l’individu d’atteindre ses objectifs plus efficacement. La PNL apporte donc les outils nécessaires afin d’opérer des changements personnels et structurels, et ce, afin de créer de nouveaux potentiels de réussite dans tous les domaines de la vie.

Bienfaits de la PNL

La programmation neuro-linguistique s’intéresse à la façon dont les humains fonctionnent dans un environnement donné et ce, en fonction de leurs schémas comportementaux. A travers un ensemble de techniques et de méthodes, la PNL aide à changer la façon dont un individu perçoit son environnement. En effet, chaque individu possède une carte du monde qui lui est propre, et qui est modulée par ses croyances et ses conditionnements. Le but de la PNL est de modifier cette carte afin de permettre à l’individu d’atteindre ses objectifs plus efficacement. La PNL apporte donc les outils nécessaires afin d’opérer des changements personnels et structurels, et ce, afin de créer de nouveaux potentiels de réussite dans tous les domaines de la vie.

Bienfaits de la PNL
  • Mieux communiquer
  • Relation parents-enfants / couple

Comprendre et booster votre mémoire

Booster sa mémoire : Programmation Neurolinguistique, Hypnose et Sophrologie, des pratiques efficaces.

Il existe de nombreuses façons pour qu’une personne puisse booster sa mémoire. La PNL est riche en moyens mnémotechniques; et associée à l’hypnose et/ ou la sophrologie vous renforcez votre capacité naturelle à mémoriser.

Lorsque nous sommes détendus et que nous prenons plaisir, nous ancrons plus facilement l’information dans l’hippocampe; la région centrale du cerveau, plaque tournante de la mémorisation, qui communique avec diverses zones du cerveau où seront ensuite envoyés les souvenirs à très long terme. L’hippocampe est une des rares aires cérébrales où des neurones et des synapses apparaissent encore à l’âge adulte.

Les 3 étapes de la mémorisation


– L’encodage : l’information doit être transmise par l’hippocampe. Plus le codage est précis, plus la trace mnésique est profonde et l’information bien enregistrée. Par exemple : si je retiens précisément le nom de la personne, l’orthographe de son nom, son visage, sa ville d’habitation, les quatre premiers numéros, et le fait que les quatre derniers numéros correspondent à la date de naissance de mon père, j’ai codé mon information de façon assez précise pour pouvoir la retrouver. Ceci exige un acte de mémorisation volontaire.

– Le stockage de l’information. Dans un premier temps, il y a un stockage de court terme constitué d’informations enregistrées récemment volontairement ou involontairement. Pour garder sa « trace mnésique », il faut qu’il y ait un premier apprentissage tout de suite. Le cours peut alors passer dans la mémoire de long terme. Le stockage de long terme a une capacité beaucoup plus importante : on peut y placer bien des souvenirs et connaissances à condition de bien les coder et les organiser pour pouvoir les retrouver. L’hypnose et la PNL accompagne à effectuer un tri et rangement efficace.

– Le rappel des informations enregistrées est la troisième étape : inutile d’apprendre et de mémoriser si l’on ne parvient pas à se rappeler de ce qu’on appris au bon moment ! Pour que cela fonctionne, il faut que l’information ait été enregistrée correctement : avec un codage assez élaboré pour que la mémoire puisse se raccrocher à des repères précis et variés (nom de la personne, ville d’habitation, formule mnémotechnique pour se rappeler son numéro). Il faut aussi qu’il y ait eu une bonne organisation de l’information enregistrée (ex : pour se souvenir des planètes du système solaire, savoir qu’il y en a 9, et qu’on les a apprises de la plus lointaine à la plus proche du soleil, pour telle liste de mots, savoir qu’il y en a 30 classés en quatre parties, etc.).

Exemple de mémorisation; la concentration et la relaxation sont des leviers essentiels pour retenir facilement.

Lorsque nous regardons un reportage passionnant, nous constatons que nous enregistrons davantage le contenu (images, sons, mots, associations d’idées & d’images…) que lorsque nous lisons uniquement un simple document.
La notion de plaisir et de détente étant plus forte; nos capteurs sensoriels sont ainsi en bonne réception de l’information et prend plaisir à l’encoder.
Il devient alors, agréable de retranscrire l’information et de la partager lors d’un moment de convivialité avec vos proches. Ainsi vous continuez ainsi à assimiler ces notions récemment enregistrées et faites un pas vers la mémoire à long terme.

Les moyens mnémotechniques les plus utilisés en PNL pour booster votre mémoire rapidement

1 – Les images visuelles

Il est important qu’une image utilise des images positives et agréables, car le cerveau bloquera souvent celle qu’il ne trouve pas agréable. Faites également qu’elles soient vives, colorées et aussi en trois dimensions, car elles seront ainsi plus faciles à retenir.

2 – Les mots

Quand vous employez des phrases, assurez-vous que la première lettre ou le début de chaque mot soit l’initiale ou en correspondance avec ce que vous essayez de retenir.
Pour connaître la position de la Suède, de la Norvège ou de la Finlande.

  • La SUède se trouve la plus au SUd
  • La NORvège se trouve la plus au Nord
  • La FINlande se trouve au FIN fond de la mèr baltique

Vous découvrirez aussi que les étudiants en médecine afin d’apprendre les groupes de nerfs, d’os ou d’autres parties du corps humain, emploient des phrases absurdes afin de retenir l’information plus facilement et quand il le faut.
De même, vous pouvez jouer avec les mots en procédant par association avec ce que vous essayez de retenir. Exemple : Pour vous rappeler du décalage de l’heure d’été et de l’heure d’hiver. En AVril on avance d’une heure, en octobRE on recule.

3 – Les acronymes

Il s’agit de l’emploi par une personne d’initiales qui forment un mot prononçable. Par exemple, pour les sept péchés capitaux : Paresse, Orgueil, Gourmandise, Luxure, Avarice, Colère et Envie.
Chaque première lettre forme « po Glace »

4 – Rimes et allitérations

Vous pouvez employer des rimes des chansons que vous connaissez par cœur pour vous rappelez de certaines choses.
9/18 Vous pouvez aussi vous servir de symbole. Mourir ne prend qu’un « r » car on ne meurt qu’une fois.
Hirondelle prend deux « l » car elle vole avec ces deux ailes etc.

5 – Les blagues

Utilisez-les pour vous souvenir de certains faits, de chiffres ou de noms. Souvent, les gens trouvent plus facile de se souvenir de choses qui sont soit amusantes, soit bizarres, plutôt que de choses qui sont ordinaires.

6 – Regrouper les informations

À l’aide de ces moyens mnémotechniques, vous allez mettre une longue liste d’informations dans des groupes plus petits ou dans des sections, ce qui les rendra bien plus facile à se rappeler. Souvent les gens trouvent qu’il est plus facile de se rappeler de son numéro de sécurité sociale une fois qu’il a été découpé en groupes plus petits, disons 3 ou 4 chiffres dans chaque groupe, plutôt que d’essayer de se souvenir des 9 chiffres d’un coup.

7 – La méthode des lieux

C’est à la fois une manière très ancienne et très efficace de se souvenir de beaucoup d’informations, par exemple d’un discours que l’on doit faire. Avec cette méthode il faut associer chaque partie de ce que vous devez retenir à un repère ou un lieu sur une route que vous connaissez très bien, par exemple la route que vous prenez tous les jours pour aller au travail.

8 – Exercez votre cerveau

C’est sans doute un des meilleurs moyens d’exercer votre mémoire. Malheureusement, moins vous employez votre cerveau, plus vous avez de chances de ne pas pouvoir retenir des informations. Donc, si vous le pouvez, exercez-le le plus possible et vous découvrirez vite que non seulement vous pourrez mieux traiter les informations, mais qu’il sera également plus facile de les retrouver.

On trouve actuellement des jeux vidéo pour PC comme pour consoles portables, comme Game Boy et PSP, qui sont spécifiquement conçus pour vous aider à exercer votre cerveau. On voit souvent de la publicité à la télévision, sur le net et dans les magazines pour l’un des plus courants de ceux-ci qui se nomme « Dr Brain Game ».



Ecrit par Sandra Mention, HypnoCoach à Clamart

Access-Bars Consciousness

(Processus énergétique)

Bienvenue dans votre « Bulle Energétique »

Je suis praticienne certifiée en Access Bars® Conscienssous.

Ce soin énergétique dure environ 1h et permet d’activer profondément des points énergétiques (au niveau de la tête) pour se libérer de nos croyances limitantes du passé et accéder à la conscience.

On obtient un lâcher prise important. Cela permet de relâcher le stress, d’améliorer son sommeil, et d’améliorer sa concentration, entre autres…

Ce soin permet l’ouverture de la conscience et d’élargir notre champs des possibles…

Allongé(e) sur une table de massage, tu restes conscient, nous pouvons échanger pendant le processus, ou tu peux en profiter pour être en introspection, ou même te reposer et t’endormir.

C’est aussi une expérience sensorielle car elle te permet de ressentir ton fluide énergétique circuler dans ton corps.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est nuage-access-bars.jpg

Qu’allez-vous gagner ?

  • Lâcher prise
  • Nettoyage énergétique
  • Déblocage
  • Expérience sensorielle

Accessible à tous, dont les enfants et les femmes enceintes.

Au plaisir de te faire découvrir les bienfaits de l’accès à la conscience.

Découvrez leurs expériences

L’hypnose est-il le nouveau régime miracle ?

Avec l’arrivée des beaux jours, les Unes des magazines vont commencer à nous insupporter ! Des maillots de bain par milliers, des silhouettes de rêves placardées.  Et nos complexes, pas toujours justifiés, mais bien présent eux aussi. Alors c’est le moment de penser à nous !

Cependant, si tu penses que l’hypnose est le régime miracle, et qu’il va te permettre de perdre tes 5…10…15…20 kilos en trop en quelques jours. Désolée, mais l’hypnose n’est pas de la magie !

Alors plus sérieusement,

  1. Ne parlons plus de régime; manger doit-être un moment de  PLAISIR
    Le corps a une mémoire, donc à chaque fois que tu prononces le mot « RÉGIME», ta tête se dit «ECHEC », dont  STOP !
  2. L’hypnose n’est pas magique, mais permet d’atteindre plus vite tes OBJECTIFS
    L’hypnose va te permettre de  booster ta détermination et de  CHANGER  tes habitudes alimentaires (grignotage, sensation de satiété, choix d’aliments de qualité…).
    C’est  le moment  IDEAL ; c’est le printemps, donc  semons ensemble les bonnes graines pour aborder un été fleurissant.

L’hypnose est un  ACCELERATEUR  de réussite !

Astuces

* 1 carnet sympa que l’on peut emporter partout avec nous + un stylo
* un peu de bonne foi
* on note ce qu’on mange (heure, quantité, et la sensation physique et émotion ressentie)

Manger doit être un  PLAISIR !
*Ainsi on prend conscience un peu plus de ce qui va et ce qui ne va pas ; par soi-même et on se fixe des objectifs  RÉALISABLE !

☆ Osez vivre !

L’hypnose by Sandra, à Clamart

Hypnose, le pouvoir de se transformer

Une des clés de l’efficacité de l’hypnose : sa capacité à débrancher les automatismes et à favoriser la flexibilité psychologique. Un atout analysé par la journaliste Betty Mamane dans son dernier livre publié chez Belin en partenariat avec Cerveau & Psycho. Extraits.

Comme le révèlent les neurosciences, l’hypnose modifie nos processus cognitifs et sensoriels. Elle entraîne à revisiter la réalité et la perception que l’on en a et, par là même, à développer des comportements et des facultés inédites. L’hypnose a ainsi la particularité de désamorcer certaines réactions programmées de notre cortex. Un test connu des psychologues, mis au point par James Stroop en 1935, consiste à dire rapidement de quelle couleur sont les lettres utilisées pour un mot désignant une couleur différente. À savoir par exemple : le mot « bleu » écrit en rouge. Un temps d’hésitation est alors tout à fait naturel car notre cerveau se trouve déstabilisé face à deux informations qui lui semblent contradictoires : spontanément on a tendance à lire le mot (bleu), alors qu’ici il est demandé d’indiquer sa couleur (rouge). En 2012, l’équipe d’Amir Raz, du département de psychiatrie de l’université McGill, a eu l’idée de faire réaliser ce test à des sujets après une séance d’hypnose. Et ils l’ont mieux réussi que d’autres qui n’avaient pas été hypnotisés.

Débrancher les automatismes

Les chercheurs ont ensuite réitéré le même type d’expérience mais impliquant les perceptions auditives : les participants sont installés face à un écran qui projette l’image d’une personne en train de parler et il leur est demandé de noter les sons qu’ils perçoivent. Cependant, ce qui n’est pas précisé aux volontaires, c’est que le seul son émis est « ba », alors qu’à l’image, la personne prononce d’autres syllabes comme « pa » ou « fa ».

L’incohérence entre les deux messages (entre le « ba » entendu et le « pa » ou la prononciation du « pa » ou du « fa » qui se dessine sur les lèvres) fait que 75 % des sujets notent un son erroné. C’est une conséquence de « l’effet McGurk », du nom du psychologue qui l’a mis en évidence. Preuve que notre cerveau combine automatiquement les dimensions visuelle et auditive d’un message. S’il y a une incohérence entre les deux, la perception se brouille.

Dans un second volet de l’expérience, l’expérimentateur annonce aux participants qu’il va les hypnotiser pour les rendre plus réceptifs au test : « Pensez comme dans un rêve éveillé, et laissez vos paupières se fermer doucement, relâchez vos épaules, vos muscles, imaginez que vous êtes très lourds, et tout en écoutant ma voix, je voudrais que vous remarquiez à quel point il est facile de vous concentrer sur ce que vous entendez, et de repérer les sons. Votre sens de l’ouïe domine tout le reste. Ce super sens auditif va être très important quand vous allez refaire l’exercice sur l’ordinateur. Avec cette aptitude particulière, vous pourrez repérer immédiatement le son que vous entendez. » Après cette suggestion hypnotique, le taux d’erreur sur la perception du message sonore tombe de 75 % à 25 %. La démonstration est ainsi faite qu’il est possible, sous hypnose, de déprogrammer des réactions ou des perceptions qu’on pensait complètement automatiques.

« Cela soulève des questions très importantes sur la façon dont nous pouvons agir sur le comportement humain, et aider certaines personnes à le changer, remarque Amir Raz. Beaucoup de comportements dont nous souffrons, dans lesquels nous sommes enfermés, et dont nous n’arrivons pas à nous libérer, sont des comportements devenus automatiques. »

Mieux jouer de nos sens

Certaines personnes ont la capacité naturelle de coupler deux modalités sensorielles de natures différentes : un parfum et un son, un chiffre et une couleur, un goût à une forme, etc. Ce mélange des sens s’appelle la synesthésie. Cette prédisposition serait présente chez le nouveau-né et disparaît progressivement au cours de son développement, sauf chez environ 4 % des individus chez qui elle persiste toute la vie. Il semblerait que beaucoup de synesthètes soient des artistes, à l’instar par exemple du peintre russe Vassily Kandinsky qui « peignait des musiques ». Le fait d’être synesthète pourrait aussi entraîner une meilleure capacité d’analyse et de mémorisation. Cette association des sens agirait probablement à la façon dont on utilise des lettres en couleurs pour favoriser l’apprentissage de l’alphabet chez les enfants. Or des études montrent que cette aptitude peut être développée sous hypnose. En 2009, le Pr Roi Cohen Kadosh, chercheur en neurosciences à l’université de Londres, a réalisé l’expérience suivante. Pendant une séance d’hypnose, il suggérait à des volontaires : « À chaque fois que vous verrez le chiffre 3, la couleur rouge apparaîtra. » Et après la séance, les personnes lisant le chiffre 3 voyaient la couleur rouge apparaître. De plus, elles ne parvenaient pas à distinguer le chiffre 3 écrit sur un fond rouge. Tout comme c’est le cas des synesthètes de naissance qui lient chiffres et couleurs.

Pour le Dr Jean-Marc Benhaiem, hypnothérapeute au centre d’étude et de traitement de la douleur de l’Hôtel-Dieu à Paris, cette synesthésie provoquée tient sans doute à la particularité du fonctionnement cérébral sous hypnose qui entraîne la mise en relation « non pas de deux ou trois aires sensorielles, mais d’une multitude d’aires cérébrales ». Ce qui expliquerait selon lui la facilité à modifier les perceptions sous hypnose, et se révèle un outil précieux en hypnothérapie : « Ainsi un objet peut être lié à un dégoût, une situation autrefois pénible, reliée à une sensation agréable. Le soin par l’hypnose poursuit ce but : défaire des associations, en créer d’autres, bénéfiques. »

Penser autrement

Le processus hypnotique, en passant de la focalisation de l’attention à un état de veille particulier, entraîne le cerveau à une gymnastique bénéfique. En effet, deux vastes réseaux cérébraux fonctionnent en opposition de phase. Le réseau « par défaut », activé quand l’esprit vagabonde, entraîne à l’introspection permettant, par exemple, d’envisager l’avenir en se fondant sur ses expériences passées. Son activité est maximale quand nous ne faisons rien, mais diminue dès que nous réalisons une tâche cognitive.

À l’inverse, le réseau attentionnel est très peu actif, voire inactif, au repos, mais son activité augmente au cours d’une tâche cognitive. Le va-et-vient entre ces deux réseaux a été mis en évidence pour la première fois en 2005, simultanément à l’institut Karolinska, à Stockholm en Suède, et à la faculté de médecine de Washington, aux États-Unis. La bascule de l’un à l’autre optimiserait le fonctionnement du cerveau et minimiserait l’énergie consommée.

Plus certainement, l’hypnose, par sa capacité à modifier la perception de la réalité, favorise la « flexibilité psychologique », soit notre aptitude à prendre du recul face à une situation donnée. « Car si l’on est trop en prise avec un problème, on fait obstacle à sa résolution, explique Antoine Bioy, professeur de psychologie clinique et psychopathologie à l’université Paris-VIII. C’est quand on accepte que la situation pourrait ne pas changer que l’on s’ouvre à une autre possibilité. » L’état hypnotique favorise ce processus. Il place dans une forme de perception globale dans laquelle nous recevons toutes les informations en même temps, sans fournir de signification. « Cet état de confusion permet de circuler d’un élément de la réalité à un autre sans avoir à justifier de liaisons. Il nous sort de notre manière habituelle d’opposer des pensées, de faire des choix. L’hypnose est ainsi un générateur de nouvelles solutions. »  

Auteur : Betty Mamane
Betty Mamane est journaliste scientifique.
Source : https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/psychologie/hypnose-le-pouvoir-de-se-transformer-9831.php

Quand l’EFT prépare le travail en hypnose

Quand la charge de la douleur est trop intense, l’EFT (Libération Émotionnelle) peut être utilisé en amont d’une séance d’hypnose afin de faire redescendre la « charge » trop intense.

On pourrait dire qu’EFT est une forme d’acupression pour libérer les émotions négatives.

C’est une technique simple et rapide qui peut être utilisée seule.

C’est une méthode rapide, efficace, amusante, et facile à apprendre qui donne des résultats de longue durée, même permanents et apporte souvent un soulagement là où d’autres thérapies ont échoué.
Cette méthode est utile pour toutes les émotions négatives telles que : tristesse, peur, phobie, colère, dégoût, honte, anxiété, culpabilité, etc…

Et peut également aider à résoudre les problèmes physiques : douleurs, maigreur, obésité, mauvaise image de soi, etc…

Capture